Sélectionner une page

Le client :

Le Bois Cornillé est un magnifique chateau néo-gothique datant de la belle époque. Le site est ouvert au public pour ses jardins remarquables.

Ils avaient besoin d’une aide sur leur charte graphique pour les mise en page pour communiquer sur leur domaine et les évènements qui y sont présents.

Dans un premier temps, comme avec tous mes clients, je passe un moment à comprendre ce dont il a besoin et quels sont ses attentes et ses goûts.

Le bois Cornillé avait donc besoin que je le guide dans la mise en page.

Pour cela j’ai déjà créé une charte graphique. Cette charte a été dans un premier temps proposée sous trois différents types de mise en page. J’ai surtout bien veillé à ce que ce soit facile à mettre en page pour la personne qui allait s’en charger et qui n’était pas graphiste à la base.

Évolution et création de la graphique :

Première présentation :

La première mise en page que j’ai présenté était celle d’un carnet de jardinier, avec des illustrations à l’aquarelle de plantes.
Il faut savoir que le Domaine du Bois Cornillé est un château mais la partie visitable sont surtout ses magnifiques jardins de la belle époque.
J’ai donc voulu retranscrire cela à travers ces petits croquis et ses fausses photos scotchées dessus.
Cela n’a pas convenu car il fallait que ce soit plus « institutionnel ». 

Seconde présentation :

La mise en page est plus classique que la première mais elle reste relativement moderne et dynamique.

La typographie des titres rappelle la belle époque pour apporter un peu de fantaisie et rappeler l’époque de la rénovation du château.

Les obliques elles, apportent du dynamisme et de la positivité puisqu’elles vont du bas vers le haut de gauche à droite. En communication visuelle et dans l’inconscient cela rappel les graphiques de la bourse qui croient.

 Troisième présentation :

Dans un aspect plus moderne, j’ai créé des illustrations rappelant des tableaux plus modernes, s’inspirant des jardins du château.

Le style est plus osé et fort. D’une part, les couleurs s’éloignent du logo pour certaines et attire l’œil d’une manière différente.

Ces illustrations n’ont pas été retenues. Malheureusement je n’ai pas gardé toutes les mises en pages que j’avais effectué. 

Les mises en page était très aérées et laissaient l’œil respirer car les illustrations étaient trop fortes pour que remplisse je trop.

Illustrations choisies :

Finalement, les illustrations ne convenaient pas. Mais une idée très intelligente est venue de la tête de ma cliente, celle de reprendre des plans d’architecte, pour illustrer l’ensemble, comme un carnet d’architecte. Inspiré de la première proposition du carnet de jardinier. Mais un carnet d’architecte se devait bien plus carrée.

Elle m’a donc confié un plan d’époque qui avait été dessiné à la main qu’elle garde soigneusement dans les greniers du château pour que je m’inspire.

Le souci étant qu’il fallait ensuite qu’elle puisse elle-même illustrer ses documents. Il fallait donc que je réfléchisse à une manière facile d’illustrer.

Dessin à la main :

À la base, j’avais fait une illustration du château à main levée. La cliente avait beaucoup aimé. Le souci, c’est qu’il faut savoir un minimum dessiner pour faire ce genre d’illustrations.

Il fallait donc que je trouve un moyen de lui permettre de faire elle-même les illustrations. 

J’ai donc imaginé qu’elle puisse redessiner par dessus de photos les lignes de contour des bâtiments avec Illustrator.

 

Croquis sous illustrator :

Cela permet donc à la cliente de pouvoir les faire elle-même à partir de photos en suivant les lignes. Et ainsi, cela est bien plus géométrique qu’à main levée et l’on peut ainsi retrouver l’idée du carnet d’architecte.

Style graphique Carnet d’architecte :

Au final, l’idée retenue a été de reprendre le style classique. De bien garder la typographie « belle époque » pour les titres, de bien prendre les obliques, mais d’y ajouter plus de couleurs comme pour le carnet du jardinier.

Les illustrations reprenant les lignes du château ou des éléments du jardin ont également été reprises. 

Pour un ensemble de mise en page simple à mettre en place, dynamique et facile pour la lecture.

Des couleurs pour les enfants ont également été trouvées pour faire des mises en pages moins sobres et destinées à la jeunesse.

La charte graphique :

Et voici la charte graphique qui découle de toute cette recherche. Elle permet donc à la cliente d’avoir un guide pour ses mises en page.

Modèles qu’elle peut facilement modifier :

Il a été convenu, pour que ce soit plus simple dans un premier temps, de créer des modèles sur lesquels s’appuyer. Elle n’a donc plus qu’à changer les textes et les images pour avoir une mise en page déjà toute prête.

Formation sur la suite adobe et les règles de mise en page :

Pour pouvoir prendre en main toute cette charte graphique, la mise en page et les illustrations, il fallait bien que je forme la cliente.

Dès lors où l’on utilise les photos dans un document, il faut alors connaitre la retouche d’images, la colorimétrie et les contraintes de l’impression. Je l’ai donc formé dans un premier temps à Photoshop.

Puis je l’ai formé à Illustrator pour la mise en page. Ca permettait de faire les illustrations également dessus. Illustrator est relativement hybride et bon pour la mise en page de documents pas trop grands. C’est pour cela qu’elle n’a pas été formé sur InDesign.

Ensuite, je lui ai enseigné les bases des règles de mise en page pour qu’elle puisse s’y retrouver.

Aujourd’hui, le Bois Cornillé est donc autonome en terme de mise en page.

Besoin d’une charte graphiqueou d’une formation sur mesure ?

Vous pouvez retrouver un autre exemple de charte graphique que j’avais faite ici.

Et si vous avez besoin d’une formation sur mesure également, contactez-moi, je me ferai un plaisir de vous accompagner dans vos besoins.