➜ TEST : Quel style de logo faire pour attirer les bons clients ?

Comment arrêter d’être insomniaque ?

comment arrêter d'être insomniaque, en finir avec l'insomnie

Aujourd’hui, je ne parlerai pas de graphisme, mais d’un sujet qui me touche personnellement, dans l’objectif d’aider d’autres personnes qui souffriraient du même trouble que moi.

J’ai souffert d’insomnie durant une bonne partie de ma vie, mais j’ai réussi à m’en sortir. Je souhaite partager mon expérience personnelle pour aider ceux qui sont dans la même situation.

J’étais très anxieuse et je n’arrivais pas à dormir. Les pensées négatives tournaient dans ma tête et je souffrais d’une fatigue permanente.

Cela a eu un impact sur ma vie quotidienne et mes études. Mes parents ont essayé de m’imposer une heure de coucher, pensant bien faire, mais cela n’a fait qu’empirer les choses.

L’insomnie est un véritable calvaire, mais j’ai réussi à m’en sortir en trouvant des moyens de gérer mon anxiété et de mieux dormir.

L’impact de l’insomnie sur ma vie

Le soir, je faisais souvent des crises d’insomnie et mes pensées tournaient en boucle, ce qui était particulièrement difficile pendant l’adolescence.

Mes professeurs ont remarqué que quelque chose n’allait pas et j’ai été convoquée avec mes parents par le directeur.

On m’a demandé si je me droguais, mais ce n’était pas le cas, je n’arrivais juste pas à dormir et je donnais cette impression extérieure de me droguer.

J’ai été emmenée voir un médecin spécialisé dans les troubles du sommeil qui m’a prescrit un cocktail de médicaments très puissant.

Malheureusement, la racine du problème n’a pas été traitée.

Je prenais des somnifères pour dormir, mais cela m’a également fait faire du somnambulisme. Et les somnifères ne donnent pas une bonne qualité de sommeil. Donc le problème n’était pas forcément réglé.

J’ai souffert d’insomnie depuis l’enfance, même si ma pire période était celle de l’adolescence. Cela s’est atténué après avoir arrêté les médicaments.

Mon rythme de sommeil personnel

comment arrêter d'être insomniaque ?

Après avoir déménagé, j’ai commencé à mieux dormir sans savoir exactement pourquoi.

Peut-être était-ce parce que je devenais adulte ou que j’étais dans un nouvel environnement.

J’ai cependant remarqué que j’avais besoin de dormir plus tard et d’avoir un moment intense pour couper avec mon quotidien avant de tomber dans les bras de morphée tardivement..

Les jeux vidéo m’ont permis d’avoir ce moment de transition et de me détendre, sans stress. Bien sûr, il y a peut-être des méthodes plus saines, comme la méditation, mais cela ne me convient personnellement pas.

Maintenant, j’ai du mal à m’endormir lorsque je mets un réveil, car j’ai peur de ne pas dormir suffisamment et cela m’angoisse. Je préfère donc ne pas utiliser de réveil et dormir selon mon propre rythme.

Ecouter le podcast sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=0Cos0NWSdMs

Chacun a un rythme différent. Je pense sincèrement qu’il y a des personnes comme moi, qui ne sont pas adaptées aux horaires imposés depuis l’enfance qui sont de 22h à 7h environ.

Lorsque je travaillais en tant qu’employé, je me couchais tard, me réveillais tôt et faisais une sieste quand je rentrais du travail. Ce qui me permettait d’avoir mes 8 heures de sommeil.

Mais le sommeil fractionné, ne me convenait pas totalement non plus.

Travailler selon son propre rythme

ce qui m'a sauvé de l'insomnie

J’ai trouvé la solution depuis que je suis freelance : j’ai la liberté d’avoir mes propres horaires, adieu les insomnies !

Je suis décalée par rapport aux horaires habituels. Je me réveille généralement entre 10h et 11h et me couche vers 2h-3h du matin. J’ai donc un sommeil de 7 à 9 heures, comme recommandé.

Cependant, étant naturellement décalée, si je dois me réveiller plus tôt, je peux avoir des insomnies.

Je sais que ce rythme ne convient pas à tout le monde, mais c’est le mien. J’organise mon emploi du temps en fonction de cela et mon entourage le comprend de mieux en mieux.

Le matin, même si je me réveille à 11h, je ne planifie rien. Le temps que je sois prête à travailler ou à faire autre chose, il est déjà près de midi.

Pour les insomniaques qui ont naturellement un rythme décalé, travailler en freelance ou en tant qu’entrepreneur est idéal. Cela m’a clairement sauvé.

Aujourd’hui, je suis heureuse et la fatigue n’est qu’un mauvais souvenir. J’ai trouvé mon rythme de vie atypique mais qui me convient. Ce rythme de vie ne nuit à personne, donc c’est un bénéfice pour tout le monde !

Je souhaite sincèrement que vous puissiez trouver votre propre rythme et vivre à votre manière, pour enfin trouver le repos (mais pas éternel !).

arrêter d'être insomniaque

Cet article a été écrit dans le cadre de l’événement inter blogueurs “ Changer de vie pour aller mieux” organisé par FRIC AU FEMININ
Je vous conseille de lire son blog, il est génial, surtout si vous cherchez votre voie et vous avez l’idée de devenir entrepreneur. Mais voici quelques articles que j’ai apprécié :
Archétype entrepreneurial : découvrez le vôtre
Inspirez-vous de la pyramide de Maslow pour libérer votre rapport au travail
Comment surmonter la peur de vendre et réussir
Test IKIGAI : trouvez votre mission de vie
Loi de Pareto dans la vie quotidienne : Comment l’appliquer pour réussir


Et vous, faites-vous des insomnies ? Quels sont les astuces que vous avez trouvé pour mieux dormir ? Dites-le-moi en commentaire !

Partagez sur les réseaux cet article
Rechercher
Picture of Flore Michelot alias FloreDuWeb
Flore Michelot alias FloreDuWeb

Auteure de cet article et de ce site.
Graphiste webdesigner depuis 2009 ayant fait 4 ans d’études dans ces domaines,
j'accompagne les entrepreneurs à créer leur communication visuelle pour tous supports.

10 réponses

  1. Merci pour ce partage personnel sur les insomnies… j’avoue pouvoir se coucher et se réveiller selon ses propres besoins est un luxe qui a un impact positif sur le sommeil !

  2. moi aussi travailler à mon rythme m’a permis de retrouver un vrai confort de vie ! Une bonne santé, et une belle sérénité ! merci pour très sincère contribution ! c’est tellement important de s’écouter….

  3. Dans cette société normalisée, il est plus difficile pour les les profils atypiques de trouver leur place… J’ai souvent eu des insomnies mais j’ai la « chance » d’être du matin. Il me semble cependant qu’il y a quand même un sacré pourcentage de personnes qui sont dans ton cas. C’est vraiment super que tu ai réussi à concilier ta vie pro et ton rythme !

    1. J’en suis convaincue moi aussi. Il faudrait qu’on puisse tous adapter nos vies en fonction de qui nous sommes vraiment. Et je pense qu’on peut tous plus ou moins devenir freelance, demander à ce qu’on ai des horaires adaptés ou même créer son entreprise.
      Mais bon, dès qu’on sort des clous, on nous regarde comme si nous ne faisions pas d’effort.

  4. Bravo ! Il faut une véritable force de volonté, une écoute et une confiance pour surmonter ce type d’expérience. Ton témoignage illustre brillamment qu’il existe des solutions pour adapter sa vie (en étant freelance) à son propre rythme (de sommeil) si celui-ci diffère de celui de notre monde. C’est aussi un message percutant qui nous amène à réfléchir sur comment notre société pousse à l’uniformisation…

    1. Merci beaucoup pour ce commentaire adorable. Et je suis parfaitement d’accord pour la question de l’uniformisation. C’est plus simple de donner le même cadre à chacun. Je comprends cette décision de facilité mais qui rend la vie de certains horrible.

  5. Merci pour ton témoignage, nous sommes pareilles ! Au lycée, l’école et les psy ont compris mon problème et m’ont permis d’aménager mon emploi du temps : je n’allais quasiment plus en cours et j’apprenais l’infographie et l’informatique chez moi à la place, à l’heure que je voulais. Quelle libération !!! La société s’organise pour les « normies ». Une personne qui fonctionne différemment doit savoir s’imposer et développer une force de caractère suffisante pour adapter le monde à soi, au lieu de s’adapter constamment au monde, sinon elle reste épuisée et anxieuse. Aujourd’hui je dois souvent donner des cours à des personnes qui sont du matin, donc je fait des efforts pour me lever tôt, mais la plupart du temps, je dors de 3h à 11h.

    1. C’est fou ! Et quelle chance d’avoir pu aménager tes horaires aussi jeune. Et oui, c’est difficile d’avoir une différence handicapante. Je n’imagine même pour ceux qui ont de très grosses différences ou handicapes. L’essentiel au final, c’est de soi-même construire sa vie comme il nous convient, tant qu’on ne fait de mal à personne, personne ne devrait nous juger pour cela. En tous cas, merci pour ton témoignage.

Laisser un commentaire