Pourquoi un graphiste ne présentera jamais tout son travail ?

Pourquoi un graphiste ne présentera jamais tout son travail ?

A part les débutants qui n’ont pas encore grand chose à montrer dans leur portfolio, un graphiste ne montrera jamais tout son travail. Il y a plusieurs raisons à cela.

Démodés :

Lorsque j’ai effectué mes études de communication visuelle de 2004 à 2007 puis une année en 2009, j’avais fait pas mal de choses, notamment à la main.

Les logiciels et la mode graphique ont vraiment évolué depuis.

En effet, avant les versions de Photoshop, d’InDesign et d’Illustrator n’avaient pas autant de fonctionnalités. Aujourd’hui, tous les ans il y a une mise à jour avec de nombreuses nouveautés qui simplifient le travail. Surtout qu’on n’avait pas d’abonnement et de mises à jour régulières, puisqu’on devait payer la licence de chaque logiciel. Donc il était bien plus difficile de changer et de faire des graphismes toujours plus poussés.

A cette époque aussi, les sites internet commençaient à se démocratiser pour en faire des vitrines pour les entreprises. Les smartphones commençaient tout juste à afficher des sites. Et je me souviens encore que lorsque l’on m’avait dit en 2009 que la plupart des gens regarderaient plus souvent les sites sur leur téléphone que sur un ordinateur, je n’y croyais pas. Pourtant, 12 ans après c’est bien le cas.

Imaginez donc comment les smartphones ont tout changés en terme de graphisme. Mais j’en parle bien mieux dans cet article.

Aujourd’hui, la mode graphique et web a bien évoluée grâce ou à cause des nouvelles technologies.

Voilà pourquoi je ne pourrai pas aujourd’hui présenter mon ancien travail car il ne représenterait pas ce que je fais aujourd’hui, et personne ne pourrait se projeter dedans.

Certains travaux ne représentent pas vraiment mes meilleures capacités.

Certaines demandes ne représentent pas ce que je souhaite montrer :

En effet, il m’arrive de temps en temps d’avoir des demandes de graphismes qui ne me plaisent pas. Etant professionnelle, j’accepte aussi de me plier à des demandes qui ne coïncident pas toujours avec ce que je souhaite faire.

Bien entendu, j’évite malgré tout un maximum de faire un travail qui ne me plait pas, pour ne pas que cela se ressente et pour laisser ce travail à d’autres graphiste qui seraient plus en accord avec ce style graphique, toujours dans un souci du respect du client.

Si cela arrive malgré tout, je ne préfère pas montrer du travail dont je ne suis pas fière pour éviter de montrer à mes futurs clients que je peux aussi faire cela et donc salir mon image.

Ce qui veut dire qu’un graphiste, construit aussi son image en construisant celle des autres. Et de ce fait, ne montrera jamais un travail qui ne lui plaisait pas.

Certains travaux sont top secrets.

Les clients qui veulent garder secret leur projet :

En effet, certains clients ont des idées d’entreprise secrète. Ou bien on des idées de concepts qu’ils ne veulent pas encore dévoiler. Et ils ont besoin d’un graphiste pour mettre en œuvre visuellement leurs idées ou simplement commencer leur communication visuelle.

Il m’arrive alors très régulièrement de signer des contrats de confidentialité, et tant qu’ils n’auront pas lancé leur marque ou leur entreprise, je n’ai pas le droit de présenter le travail effectué car il reste confidentiel. C’est très frustrant car bien souvent, je suis très fière de ce que j’ai fait mais cela doit rester caché.

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *